CHAQUE HUILE A UNE PERSONNALITÉ GUSTATIVE ET DES AVANTAGES SANTÉ QUI LUI SONT PROPRES !

Les huiles végétales permettent d’apporter saveur, texture et plaisir aux plats du quotidien. Certaines enrichissent la cuisine de leurs parfums et saveurs, d’autres, plus neutres, permettent d’exalter les arômes et de sublimer les plats qu’elles accompagnent.
Les huiles et margarines végétales apportent également des acides gras dont certains sont essentiels à notre corps, ou comme l’acide alpha-linolénique participent au bon fonctionnement de notre système cardio-vasculaire, grâce à leur rôle dans le maintien d’un taux de cholestérol normal.
La plupart des huiles végétales sont également sources de vitamine E, qui participe à la protection de nos cellules contre le stress oxydatif.

LES ACIDES GRAS INSATURÉS

Les acides gras insaturés sont classés en 3 groupes : oméga 3, 6 et 9. Ils se trouvent surtout dans les huiles et margarines végétales, les fruits oléagineux (noix, noisette, …) et dans certains poissons dits gras (saumon, sardine, …).

LES ACIDES GRAS ESSENTIELS

Certains acides gras sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, et permettent chez les enfants, d’assurer une croissance et un développement normal. Ces acides gras sont dits “essentiels”, car ils ne peuvent être synthétisés par notre organisme et doivent donc être apportés par notre alimentation pour couvrir nos besoins. Il s’agit de l’acide alpha-linolénique (oméga 3) et de l’acide linoléique (oméga 6) dont les huiles végétales constituent une source importante.

LES ACIDES GRAS SATURÉS

Un apport excessif en acides gras saturés constitue un facteur de risque de maladies cardiovasculaires.
On les trouve principalement dans les matières grasses d’origine animale comme le beurre ou la crème, mais aussi dans les graisses dites cachées, présentes dans les viandes, charcuteries, plats cuisinés et surgelés, fromages, pâtisseries, etc. Ils sont également présents dans certains corps gras d’origine végétale (coprah, palme).

*Analyse des apports nutritionnels en acides gras de la population française à partir des données INCA 2 – 2015.
** Rapport Actualisation des repères du PNNS : révision des repères de consommations alimentaires. Décembre 2016.