Lipid nutri + n°9 avril/mai 2011

Les nouveaux ANC en acides gras.

Philippe Legrand
Les apports nutritionnels conseillés (ANC) pour les acides gras (AG) ont été définis en 2001 par l’AFSSA, mais les données scientifiques acquises depuis cette date ont amené l’AFSSA à les actualiser.
Télécharger le PDF : Lipid nutri + n°9

Lipid nutri + n°10 juillet/août 2011

Acides gras polyinsaturés oméga 3 et dénutrition cancéreuse

Jean-François Dumas
Si la lutte contre la dénutrition sévère associée au cancer constitue un objectif thérapeutique à part entière, les modalités de traitement nutritionnel sont discutées. Il a été montré qu’un régime enrichi en acides gras polyinsaturés oméga-3 (AGPI n-3) avait un effet bénéfique chez certains patients mais pas tous.
L’objectif de cet article est de faire le point sur la dénutrition cancéreuse et les effets bénéfiques des AGPI n-3.
Télécharger le PDF : Lipid nutri + n°10

Lipid nutri + n°11 septembre/octobre 2011

Acides gras polyinsaturés n-3 et prévention du diabète de type 1 : de nouveaux apports via le modèle de souris transgénique fat-1

Michel Narce
Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune correspondant à la destruction progressive des cellules beta des îlots de Langerhans, cellules qui synthétisent l’insuline. Cette destructin aboutit à une carence profonde en insuline qui peut conduire au décès en quelques mois en l’absence de traitement.
La maladie résulterait de facteurs génétiques et environnementaux déclencheurs, caractérisés par la production de cytokines pro-inflammatoires susceptibles de participer au développement de la réaction auto-immune.
En raison de leurs propriétés anti-inflammatoires, les acides gras polyinsaturés n-3 présenteraient un intérêt dans le traitement des patients diabétiques. Pour mieux comprendre le rôle de ces acides gras sur le diabète de type 1, la souris transgénique fat-1 est un modèle efficace.
Télécharger le PDF : Lipid nutri + n°11

Lipid nutri + n°12 novembre/décembre 2011

Distribution intramoléculaire de l’acide alpha-linolénique dans les triglycérides lymphatiques suite à l’absorption de triglycérides structurés chez le rat

Leslie Couëdelo
La dernière édition des apports nutritionnels conseillés pour la population française a bien souligné la nécessité d’accroître les apports en acides gras polyinsaturés n-3 (oméga-3), en particulier ceux de l’acide alpha-linolénique (ALA). Dans ce contexte, on peut s’interroger sur la meilleure forme d’apport de cet acide gras pour optimiser sa biodisponibilité cellulaire. L’interêt de son positionnement en sn-2 dans les triglycérides alimentaires pourrait être un facteur favorable. Après avoir montré que la proportion d’ALA en position sn-2 des triglycérides lymphatiques est influencée par sa distribution intramoléculaire dans les triglycérides d’une huile végétale ingérée, les auteurs ont utilisé des triglycérides structurés modèles dans lesquels l’ALA était strictement en position interne ou externe pour en étudier précisement le devenir dans le compartiment lymphatique, puis sanguin.
Télécharger le PDF : Lipid nutri + n°12